Sept conseils pratiques pour louer votre bien plus rapidement

Sept conseils pratiques pour louer votre bien plus rapidement

31 mars 2020

Vous avez décidé de louer votre maison ou votre appartement ? Sachez qu’il ne suffit pas de fixer un loyer et de vous mettre en quête d’un locataire. Il y a bien d’autres choses à prendre en considération. Nous les énumérons pour vous et vous donnons quelques conseils pour faciliter la mise en location de votre logement :

1. CALCULEZ LE LOYER DE VOTRE HABITATION

Lorsque vous investissez dans l’immobilier, le but est bien évidemment de réaliser un maximum de profit. Il faut cependant tenir compte de l’offre et de la demande afin de trouver un juste équilibre. Le loyer ne doit être ni trop bas au risque de diminuer le rendement de votre propriété, ni trop élevé pour ne pas faire fuir les locataires. Le loyer doit être calculé en fonction des critères objectifs suivants :

• la situation
• la superficie et le nombre de chambres
• le niveau de finition
• la présence d’une terrasse ou d’un jardin et d’une place de stationnement
• le niveau d’isolation
• le fait que le logement soit meublé ou non

CONSEIL : après avoir tenu compte de ces critères, comparez la maison ou l’appartement que vous souhaitez louer à des biens immobiliers similaires. Vous pouvez pour ce faire vous référer à www.immoweb.be ou à l’outil d’estimation de loyer du site www.woninghuurprijzen.be.

2. RÉUNISSEZ TOUS LES DOCUMENTS NÉCESSAIRES

Avant de louer votre bien, vous devez vous assurer qu’il satisfait à une série de normes de qualité. Outre la présence de chauffage, de sanitaires, d’une cuisine et d’une salle de bains avec baignoire ou douche, votre maison ou appartement doit respecter les exigences minimales suivantes :

  • Stabilité : pas de fissures dans les murs, toit en bon état et sols plans.
  • Sécurité des installations : gaz, électricité et chauffage, détecteurs de fumée, éléments de protection aux fenêtres basses aux étages.
  • Salubrité : ventilation et luminosité, eau potable, pas de problèmes d’humidité.
  • Efficacité énergétique : isolation du toit, double vitrage (depuis 2020) et certificat de performance énergétique obligatoire.

CONSEIL : le locataire peut réclamer une attestation de conformité confirmant que le logement est bien aux normes. La commune délivre cette attestation après inspection du logement par un contrôleur agréé. Si vous investissez dans une nouvelle construction, vous n’avez pas à vous soucier de cette démarche puisque le logement est d’office conforme à toutes les normes de qualité.

3. PRENEZ DES PHOTOS CONVAINCANTES

Les locataires potentiels se basent d’abord sur les photos. Plus celles-ci sont attirantes, plus vite vous convaincrez des candidats de venir visiter votre bien. Présentez votre maison ou appartement de manière claire et attractive, mais restez honnête.

CONSEIL : lisez l’article 5 originele tips om de perfecte foto’s van je woning te maken sur notre blog.

4. METTEZ LES ATOUTS DU LOGEMENT EN VALEUR

On ne soulignera jamais assez l’importance de l’emplacement en matière d’immobilier. Vous avez donc tout intérêt à investir dans un bien situé dans un quartier en vue. Un appartement en centre-ville trouvera plus rapidement preneur qu’un logement dans un coin isolé. Y a-t-il une école dans les environs ? Qu’en est-il des magasins, des bureaux et de l’accès aux transports en commun ? Tels sont les critères dont un locataire tient compte. Mettez donc ces atouts en exergue dans votre petite annonce.

CONSEIL : en plus des avantages liés à l’emplacement, il vaut aussi la peine de souligner les particularités de votre bien. Dispose-t-il d’un garage privatif ? Est-il équipé de technologies d’économie d’énergie ? Bénéficie-t-il d’une vue unique ?

5. RÉDIGEZ LE CONTRAT DE BAIL ET L’ÉTAT DES LIEUX

Vous avez trouvé le locataire idéal ? Félicitations ! Le moment est venu de rédiger le contrat de bail. Celui-ci mentionne les données relatives au locataire, au bailleur et au logement. Vous devez bien sûr aussi y indiquer le montant du loyer et la durée du bail, ainsi que les informations financières suivantes : mode de paiement, caution, frais d’entretien et d’assurance, et état du logement. Pour ce dernier point, il convient de dresser un état des lieux, c’est-à-dire une description détaillée de l’état effectif d’un bien immobilier à un moment donné. Ce document recense toutes les particularités et caractéristiques du logement et est la plupart du temps accompagné de photos.

CONSEIL : en tant que propriétaire, vous êtes tenu d’enregistrer le contrat de bail et l’état des lieux dans les deux mois suivant la signature. Cet enregistrement est gratuit si le bien immobilier est exclusivement destiné au logement d’une famille (d’une personne). Il s’effectue aisément via l’application MyRent.

6. AFFILIEZ-VOUS AU FONDS DE GARANTIE LOCATIVE

Faute de certitudes quant au respect des paiements par le locataire, vous avez la possibilité de vous affilier au fonds de garantie locative en vue de vous prémunir contre les mauvais payeurs. Ce fonds garantit une compensation de maximum trois mois de loyer, plafonnée à 2 946 euros. Pour chaque contrat de bail enregistré auprès du fonds de garantie locative, une indemnité unique de 82 euros vous est demandée.

7. SOUSCRIVEZ LES ASSURANCES INDISPENSABLES EN TANT QUE PROPRIÉTAIRE

Afin de vous protéger contre d’éventuels dommages dus par exemple à un incendie, une tempête ou une inondation, mieux vaut bien choisir vos assurances. Le principe est simple : en tant que propriétaire, vous êtes responsable d’assurer le bâtiment, les murs et les dommages pour lesquels votre responsabilité peut être engagée par un voisin, en cas de dégât des eaux par exemple. Le locataire doit souscrire une assurance habitation couvrant son mobilier et les dégâts qu’il pourrait occasionner à votre propriété par négligence. Vous pouvez exiger une copie de cette police avant de signer le contrat de bail.

Vous voulez en savoir plus sur le rendement de votre investissement immobilier ? Découvrez ce qu’est un rendement réaliste ou prenez rendez-vous avec l’un de nos experts en immobilier.

Ne manquez pas non plus de jeter un coup d’œil à notre vaste portefeuille immobilier.