Refinancer votre emprunt hypothécaire

Les intérêts sur nos comptes d’épargne sont toujours plus bas et ne produisent plus grand chose. Mais cette mauvaise nouvelle a quand même une conséquence positive pour celles et ceux qui ont un emprunt hypothécaire en cours. Les taux sont en effet historiquement bas. Cela rend-t-il intéressant le remboursement anticipé de votre emprunt en cours et la conclusion d’un nouvel emprunt, à un taux moindre ? Est-ce que c'est une bonne idée de refinancer votre emprunt hypothécaire ? Certainement, à condition que :  

Est-ce que ça a du sens de clotûrer votre crédit immobilier pour en conclure un nouveau, à meilleur taux ? La question est vite posée. La réponse à y donner, par contre, est nettement moins rapide. Tout dépend. Est-ce qu’un taux plus bas pèse plus que les inconvénients de rembourser anticipativement votre crédit actuel ? Vous devez mettre les 2 dans la balance, mais voici comment cela fonctionne quand on veut rembourser anticipativement un crédit immo :

  • Frais de réinvestissement
  • Frais d’annulation
  • Frais pour ouverture d’un nouveau dossier
  • Frais d’expertise
  • Frais d’acte

Frais de réinvestissement

C’est l’amende que vous payez pour le remboursement anticipé de votre emprunt. Le frais de réinvestissement correspond habituellement à 3 mois de taux d’intérêt sur le montant restant dû.

Frais d’annulation

Vous devez payer des frais pour supprimer votre inscription hypothécaire existante auprès du bureau de l’hypothéque. À titre indicatif : si votre emprunt s’élevait à 100.000 euros, vous devrez payer des frais d’annulation de 525,33 euros.

Frais pour ouverture d’un nouveau dossier

Pour conclure un nouveau prêt hypothécaire, vous devez payer des frais de dossier à la banque. Ce qui équivaut la plupart du temps à 220 euros dans les grandes banques.

Frais d’expertise

La banque dans laquelle vous allez emprunter connaîtra forcément la valeur du bien immobilier sur laquelle elle autorisera le prêt hypothécaire. Elle mandatera un expert pour évaluer la maison. Une telle estimation coûtera plusieurs centaines d’euros.

Frais d’acte

Les frais les plus élevés sont les frais pour faire enregistrer le nouvel emprunt par un notaire. Ces frais d’acte dépendent du montant emprunté. Votre notaire pourra vous fournir plus d’informations.

Comparez des pommes avec des pommes

Lorsque vous additionnez tous ces frais au montant actuellement remboursé, vous avez une idée du montant que vous devez emprunter. Pour évaluer si rembourser anticipativement votre emprunt a du sens, comparez le futur remboursement avec l’actuel remboursement. Attention ! Vous ne comparez des pommes avec des pommes que quand la durée d’emprunt du nouveau prêt équivaut à celle du prêt actuel. Après cet exercice de comparaison, vous pouvez encore adapter la durée par la suite.
Cela vaut également pour la formule choisie (variable ou fixe).
Lors du nouvel emprunt, vous êtes bien entendu libre d’emprunter plus, par exemple pour les travaux de rénovation.

Refinancer dans votre propre banque

Une autre formule consiste à trouver un nouvel accord avec votre banque actuelle sur votre taux d’intérêt, c’est-à-dire à renégocier ce taux à la baisse. Dans ce cas, la plupart des frais mentionnés ci-dessus tombent à l’eau. Votre banque vous fera payer les frais de réinvestissement et dans certains cas, les frais de dossier. Mais par geste commercial, la banque peut aussi vous faire grâce de ces frais de dossier.
Même quand vous réinvestissez auprès de votre propre banque, vous avez la possibilité de réemprunter une partie du montant déjà amorti. Ce montant, vous devez alors le consacrer à des travaux dans la maison.

Emprunt hypothécaire